Le Naufrage de l'Humanité

 

(dédié à Mathieu dit "Milouze" le 16 janvier 2015, lors de son inhumation)

 

Comme les habitants de l'antique Atlantide,

Qui, sou l'élévation du seuil des océans,

Virent se consummer leur utopie splendide,

Et furent tous précipités dans le néant;

 

Tel Noé qui connut mille pluies diluviennes

Sans pouvoir recueillir à bord de sa grande arche

Tous les fils de l'Humanité d'où qu'ils proviennent,

Ni vraiement lutter contre le processus en marche;

 

Poséidon, aux chants des sirènes, m'atteint.

Par brassées, par efforts vains où je bois la tasse,

Je ressens dans mon corps des remous qui s'entassent.

 

L'énergie de vivre à contre-courant s'éteint.

Là où jadis l'envie d'infini faisait rage,

Soudain mes idéaux fondent: simple mirage!